Partagez | 
 

 Demain, dès l'aube - Milaha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Demain, dès l'aube - Milaha   Lun 16 Mai - 13:38

Requiem
Membre
avatar

Messages : 72
Pan : 308
Date d'inscription : 15/05/2016

Feuille de personnage
Age: 8 ans
Légende:
Relationship:

Alors que l'aube commence à pointer le bout de son nez, je me réveille en douceur, cachée par des branchages à l'orée de la forêt. Bien que les terres du sud nous appartiennent depuis notre réplique contre Pandore, je ne sais que trop bien que nous ne sommes plus en sécurité nul part. Je sais que les chances de me trouver face à un Pandörian sont bien plus faibles que celles de croiser un Rhönin, mais je préfère croire que méfiance est mère de sûreté. Tout est différent, la nuit. Les plus grands secrets éclatent sous l'ombre de la lune, de même que se passent les plus horribles choses que la terre n'ait connues. Et qu'on veuille bien me croire, je préfère de loin éviter n'importe quelle surprise de mauvais goût.

Je scrute la plage d'azur d'un bref coup d'œil, qui m'indique que nul ne viendra perturber ma toilette matinale. Je sors alors du buisson derrière lequel je me cachais pour fouler le doux sable qui, dans les premières lumières de l'aube, garde sa teinte bleuté de la nuit. Un vent frais vient caresser ma peau et un frisson me parcours l'échine ; je ne connais de sensation plus agréable que celle que je ressent en ce moment même. Je décide dans les derniers instants que la pénombre a à m'offrir de m'accorder un léger bain, mais je me ravise vite lorsque mes sabots entrent en contact avec l'eau fraîche de la mer. Celle-ci me glace le sang, une sensation qui n'est pas désagréable mais qui me fait comprendre qu'il est encore trop tôt pour se permettre un bain à une correcte température. Je me résous donc à une petite balade le long de la mer, mes sabots foulant l'écume venant s'abattre sur le doux sable de la plage.

J'appercois Kalgoath au loin, à moitié brûlée par les flammes de la créature des ténèbres. Je n'y retournerai certainement jamais, à moins que ma faction n'en décide autrement, mais je me suis promise de pas aller y risquer ma peau. D'abord brûlée, puis perdant sa protection, je me demande même si cette île n'est pas devenue maudite sous les prières de Pandore. De loin, on aperçoit vaguement des bouts de terres rongées par les flammes qui lui donnent l'allure d'une île inquiétante digne d'un film d'horreur. J'arrête ma promenade afin de la contempler, un brin nostalgique, quand une étrange odeur parvient à mes naseaux. Je ne saurais dire ce que c'est, l'odeur de la mer étant bien trop forte, mais je préfère par précaution reprendre ma balade et rester aux aguets. Peut-être n'est-ce qu'une simple biche cherchant à se désaltérer, mais je sais pertinemment que ce n'est que l'espoir que je me fais. Je décide pourtant de continuer ma marche, ne souhaitant en aucun cas la compagnie d'un étranger alors que les rayons de soleil ne sont mêmes pas levés dans le ciel, priant pour que celui qui se trouve dans les environs soit assez intelligent pour faire de même.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Demain, dès l'aube - Milaha   Lun 16 Mai - 20:01

Milaha
Membre
avatar

Messages : 15
Pan : 104
Date d'inscription : 10/04/2016
Age : 14

Feuille de personnage
Age: 3 ans
Légende:
Relationship:

Milaha trottinait le long de la mer. Il était tôt, et une brise légère faisait se soulever des grains de sables aux reflets azur. C'est dingue, quand même, non ? Elle cela devait être encore plus magnifique la nuit ! Cela devait, car elle venait d'arriver. Le premier contact de ses sabots avaient été étrange. C'était il y a quelque semaines a peu près, mais jamais elle était venu de nuit. La prochaine fois, certainement.

Le soleil commençait à apparaître dans le ciel, et la lune à disparaître derrière l'horizon. Le soleil semblait énorme au début de l'aube. C'est impressionnant. La jument isabelle avait -toujours- était fascinés par les astres. Le ciel, les étoiles, tout ça, tout ça. Tant de mystères planaient autours d'eux. Et ne connaitre pas grand choses à leurs sujets laissé places à l'imagination. Comme, par exemple, le fait que ce serait les anciens esprits des morts qui surveilleraient leurs protégés. Ou alors, l'avis de personnes plus réaliste, disant que ce n'était que des boules lumineuses sans vie. A ce dernier, elle n'y croyait pas. Après tout, malgré le fait qu'elle se souvenait de très peu de choses, cet endroit avait prouvé l'existence de la fantaisie. Un peu sombre, serte. Le peu d'équidés qu'elle avait rencontré avait l'air d'avoir eu un passé lourd, qu'ils voudraient oubliés. Dans ce cas, peut-on parler de chance, dans son cas ? Peut-être. Elle s'en fichait bien.

Milaha reprit donc sa trotte le long de la plage. De temps en temps, elle s'arrêtait pour dessiner du bout du sabot des petits motifs sur la partit du sable humide. Ces derniers rapidement effacés par les vaguelettes venu s'écraser sur la plage. Elle avait le temps. Elle ne sentait pas en danger. En vérité, même elle l'était touts les jours, elle se sentait particulièrement bien, sereine et heureuse. Comme elle ignorait son passé, elle avait décidé de ne pas s'inquiéter du futur. Elle vivait au jour le jour, sans se soucier de ce qu'il pouvait arriver. Elle explorera le moindre recoin de cet enfer -comme le décrivait les autres- avant la fin de sa vie ! Et peut-être même elle aidera à vaincre Pandore, pour voir le sourires sur ses prochaines rencontres ! Cela devait être son seul but. Voir des sourires.

Alors, à ce moment précis, une odeur étrangère lui traversa les naseaux. Non, ce n'était pas l'odeur salée de la mer. C'était autre chose... Des traces de pas ! Ici ! Curieuse comme tout, elle décida de suivre les pas. Et... découvrit une jument grise, qui semblait assez sereine. D'ailleurs, celle-ci semblait avoir sentit son odeur, car l'inconnue s'était mit sur ses gardes. Méfiante, elle ne semblait plus si sereine que ça. Milaha fit quelque pas en sa direction, mais se ravisa. Elle semblait vouloir être seule. Tout le contraire de Mili', qui était plutôt extravertie. Malgré sa naïveté et son assurance, elle décida la méfiance pour cette rencontre. La jument isabelle ne voulait pas avoir une mauvaise approche.

Mais elle ne put s'en empêcher, de s'approchait. Juste un mètres ou deux... Pensa-t-elle.
Maintenant, seule 5 mètres environs les séparaient. M'enfin, ces derniers s'élargissaient car l'autre jument avançait en trottinant. Elle voulait bien engager la conversation, mais elle l'avait dit... Enfin pensé ! Elle devait être méfiante plus souvent. On ne sait jamais...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Demain, dès l'aube - Milaha   Lun 16 Mai - 21:14

Requiem
Membre
avatar

Messages : 72
Pan : 308
Date d'inscription : 15/05/2016

Feuille de personnage
Age: 8 ans
Légende:
Relationship:

Sans grande surprise, les bruits de pas de l'inconnu me parviennent assez vite. Je sens son odeur aussi distinctement que s'il se tenait à côté de moi, ce qui signifie qu'il me suit, à quelques mètres de distance. Continuant à marcher la tête basse, je devine que l'étranger ne me lâchera pas. Je pousse un soupire, exaspérée de croiser quelqu'un dès l'aube. L'odeur qui parvient à mes naseaux m'informe que celui qui me suit est un jeune équidé, dans la force de l'âge. Il est aisé de deviner que ce n'est pas un Pandörian ; plus hypocrites, ceux-ci favorisent généralement la surprise, ou sont, dans tous les cas, plus soigneux de leur entrée. Ne reconnaissant pas l'odeur, je m'autorise à penser que le jeune cheval qui me suit ne cherche peut-être qu'à faire ma connaissance, par curiosité. Je les trouve plus exaspérant les uns que les autres ; ne voient-ils pas le danger qui guette sur ces terres ? Surtout maintenant que Kalgoath est dénuée de toute protection ?
Je m'arrête d'un coup, toujours dos à l'inconnu, laissant les légers rouleaux de mer venir se casser sur mes jambes.

« La curiosité est un vilain défaut. » Je lance d'un ton indifférent.

En me retournant, je suis surprise de voir que c'est une jument qui se trouve devant moi. C'est une isabelle, dont les crins - un mélange non déplaisant de brin tantôt foncé, tantôt clair - semblent tomber sur ses yeux. A vrai dire, elle est plutôt jolie ; elle dégage physiquement quelque chose de positif, qui me confirme son jeune âge. Mais je la trouve idiote. J'aurais pu être un pion de Pandore, qu'elle se serait jetée directement dans la gueule du loup. Je la trouve si inconsciente que cela m'énerve. Tant de pureté et de curiosité lui nuiront. Mais que fait-elle donc sur les nouvelles terres des Rhönins ? Peut-être cherche-t-elle refuge et sécurité ici. Mais Dieu, nul n'est en sécurité, nul part, même ici.

Je reste là, immobile, tête haute, à la dévisager. Un léger silence s'installe, me laissant le temps de la détailler, mais je le romps vite.

« Va-t'en. » Dis-je d'un ton autoritaire.

Je ne veux pas savoir qui elle est, je m'en fiche. Je la pense trop bête pour avoir le moindre intérêt à mes yeux. Cependant, je doute qu'elle m'obéisse et ne me laisse tranquille. Je me maudis déjà d'avoir décidé de m'aventurer sur cette plage. C'est pourquoi je décide de rester immobile jusqu'à ce qu'elle ne déguerpisse. Immobile, de glace, je la méprise presque. Je la méprise pour avoir interrompue ma promenade, je la méprise pour être si imprudente. Et même si elle n'est pas méchante, elle n'est absolument pas discrète. Je me fiche bien de ce qu'elle vient faire ici, mais je m'accorde le mince espoir de la voir s'en aller.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Demain, dès l'aube - Milaha   

Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demain, dès l'aube...
» Demain dès l'aube [Ft Meruva]
» "Demain dès l'aube" (21/05; 06H17)
» Demain dès l'aube
» Demain dès l'aube...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Falöna Synaë :: La plage d'azur-