Partagez | 
 

 Bon baiser de "Pearlqueen" (prio Jeni / astaroth)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Bon baiser de "Pearlqueen" (prio Jeni / astaroth)   Mar 17 Nov - 20:33

Pearlqueen
Membre
avatar

Messages : 660
Pan : 114
Date d'inscription : 19/11/2013
Age : 26

Feuille de personnage
Age: 10 ANS 1/2
Légende:
Relationship:


   

Bon baiser de "Pearlqueen"...
Priorité Jenifael

   
J'avais marché longuement dans le bois en direction du sanctuaire d'Elaria. Une rage intérieur bouillonnait en moi à longueur de journée depuis ma rencontre avec Mephisto. Il m'avait mis une bonne claque, mais cela ma permis de me relever et pas que. Mère disait toujours qu'Hadès lui même avait fait de moi la Dame de Pique, la fille des Enfers. Et mon amour avec Sparrow me l'avait fait oublié cela m'avait fait oublié ce que je suis. J'ai été affaiblis. Petit à petit, j'ai remontré mon vrai visage en emmenant la fée droit dans le piège de Pandore, j'avais observé de loin et j'avais disparu. Je n'avais pas revu la jument grise et son petit être avec elle. Elle avait réussi à faire du grand Hashatan un fuyard. Lui que j' idolâtrer par ce qu'il dégageait. Lui qui ma marqué au fer rouge sur ma cuisse lors de notre première rencontre. Il n'existait plus ou presque... Je n'avais pas tout compris a vrai dire, le plus grand serviteur de Pandore c'était envolé.

Mais je ne désespéré pas loin de là, j'étais remplis d'espoir, un espoir obscur... Et pour penser à tout cela, je balayais chaque recoins de cette île, plonger dans mes pensée tel un fantôme je titubais, jusqu' à arrivé en cette grotte aux lumière lumineuse. L'herbe y est gourmande, je me stoppe et prend quelques bouchée avant de m'enfoncer dans la grotte, mais je pensais être seule. Et j'avais tord. Des bruits de sabots s'en dégageait, mais je ne reculais, pas j'allais droit dedans, comme une obligation... Mon regard perçant  s'enfonçait dans un couloir plus sombre, quelques fées volaient par ci par là. D'un coup de dent j'essaya dans attraper une, je hais ces bestiole joviale... Un coup de dent qui résonna dans toute la grotte, l'inconnu qui était au fond savait maintenant que je m'approchais. Je suis la griffe de ton Ombre, me voila...
   
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bon baiser de "Pearlqueen" (prio Jeni / astaroth)   Sam 19 Déc - 16:38

Jenifaël
Membre
avatar

Messages : 532
Pan : 102
Date d'inscription : 24/11/2013
Age : 23

Feuille de personnage
Age: 9 ans (mai)
Légende:
Relationship:

Le monde avait changé, depuis qu'il était entré dans sa vie. Lui, son petit Prince.  Jenifaël avait eu de nombreux rôles dans sa vie. Jeune ingénue. Fugitive. Elle avait connu la joie et la peine. Les trahisons et les alliances. Mais jamais, jamais elle n'avait vraiment compté pour quelqu'un. Oh certes, l'Ivoire avait sans doute compté pour Discord, avant que ce dernier ne décide de la trahir de la pire des façons, et peut-être comptait-elle pour d'autres, mais cela n'était pas comparable. Rien ne pouvait être comparable au lien qui la liait à son enfant. Ce dernier était plus fort, plus beau que tout ce qu'elle avait jamais ressenti. De l'amour à l'état pur. Rien de plus. Oui, le monde avait changé, depuis qu'il était entré dans sa vie. Elle n'était plus seule désormais. Leur destins étaient liés. Et surtout, pour la première fois de sa vie, Jeni se retrouvait dans le rôle de protectrice. Elle qui avait passé sa vie à fuir et à trouver refuge auprès des autres. Mais étrangement, elle acceptait cette tâche avec plaisir. Non pas que l'Ivoire ne doute pas de ces capacités à protéger son enfant, non pas qu'elle n'éprouvait aucune peur, aucun doute. Mais pour l'amour de ces prunelles d'ambre, la jument se sentait prête à changer. Pour lui, elle deviendrait forte.

C'était pour cela, qu'elle s'était éloignée du temple du vent. La première fois qu'elle quittait son refuge depuis la naissance d'Astaroth. Deux semaines, c'était le temps qu'il lui avait fallût. Pour guérir et surtout, pour accepter de quitter son fils. Elle qui pensait le haïr, n'avait que difficilement accepté de le quitter, le temps d'un après-midi. Mais elle s'y était finalement résolu. Elle avait des affaires à régler, afin de garantir leur sécurité, à elle et à son fils. La Libellule s'était donc éclipsée à contre-coeur de leur sanctuaire, laissant l'enfant aux bons soins d'Ashes et de l'esprit d'Amour. Bien qu'elle savait son fils entre de bonnes mains, l'Ivoire ne pouvait s'empêcher, même après deux longues heures de marche, de s'inquiéter pour ce dernier. Tandis que ces sabots effleuraient les pavés moussus menant au sanctuaire d'Elariä, son esprit, lui, papillonnait vers Astaroth. Avait-il faim ? Lui en voudrait-il de l'avoir abandonné sans mots dire ? A présent, la jument regrettait de s'être éclipsé alors que ce dernier était assoupi. Ainsi, la Blanche avait souhaité éviter les questions que le poulain lui aurait nécessairement posé sur les motifs de son absence. Motifs qui l'aurait mené sur la voie de ses origines démoniaques... Car oui, malgré ses bonnes résolutions, la Fée ne s'était toujours pas résolu à divulguer à l'innocent enfant les secrets de son origine. Cela lui brisait le cœur d'avance, de savoir qu'elle briserait son enfance. Mais tout de même, l'Argenté aurait préféré partir alors que son fils était éveillé. Elle se sentait coupable à présent... Et que ce passerait-il si l'ingénieux enfant tromper la vigilance de ses surveillants ? Et si jamais les Pandorian l'enlevait ? Cette pensée serra le cœur de la jument, qui dû se faire violence pour ne pas repartir immédiatement au temple du Vent à toute vitesse. Elle avait une mission à remplir, pour leur propre sécurité. Une mission qui ne pouvait attendre : Pearlqueen.

La Vipère l'avait trahie. Avait joué avec sa générosité, pour mieux la faire tomber entre les griffes de Pandore. Et elle avait réussi sur toute la ligne. A ceci près que son geste avait mené à la mort du roi des Démons et à la délivrance d'Ashes. Or c'était bien pour sauver le Charbonneux – et non Discord – que la Blanche s'était rendue au rendez-vous fixé par la brune. En un sens, elle aurait pu la remercier, pensa-t-elle ironiquement. Néanmoins, l'Ivoire était certaine d'une chose : Pearlqueen représentait une menace. Menace qu'il lui faudrait évincer au plus vite... Elle ne savait pas encore comment, mais elle empêcherait la Fourbe de lui nuire.

Ne sachant par où commencer pour trouver sa cible, la Fée avait erré aux alentours du temple de Vent et, par le plus heureux des hasards, n'avait pas tardé à humer l'odeur de la bai. Peu désireuse de laisser filer sa chance, la Libellule avait remonté la piste de la renégate, jusqu'à ce qu'il devienne évident que cette dernière se rendait au sanctuaire divin. Le reste n'avait été qu'un jeu d'enfant. Prenant bien soin de passer au large de la jument afin que cette dernière ne la confonde pas, Jeni l'avait dépassée et s'était engouffrée dans le temple une dizaine de minutes avant que la Vipère n'y entre à son tour. Pendant cet intervalle, la jument avait trompé son appréhension en admirant les gravures et pierreries qui tapissaient les murs de l'endroit, avant de contempler le ballet aérien des fées peuplant l'endroit. La Blanche se fît alors la réflexion qu'un tel spectacle ne manquerait pas de plaire à son fils. Peut-être pourrait-elle l'y emmener, une fois que celui-ci serait assez grand. Chose qui ne devait pas tarder, au rythme auquel se dernier grandissait. Ryhtme bien trop rapide pour un simple mortel d'ailleurs. Jeni se mordît alors les lèvres, bien qu'elle fasse tout pour l'ignorer, son enfant n'était pas tout à fait humain, et la jument vivait dans la peur de le voir tôt ou tard révéler sa nature démoniaque. Que ferait-elle alors ?

Un claquement retentît alors, s'échappant du couloir menant à la salle où elle se trouvait. Une odeur bien connue envahît alors l'espace. La fée se tendît. Pearlqueen. Elle arrivait. Tentant d'ignorer l'appréhension et la colère qui grognaient en elle, la jument s'avança jusqu'au centre de la pièce. Immobile, les naseaux dilatés, la Libellule aurait pu ressembler à une statue antique. Mais à une statue abîmée par le poids des ans et par les coups du destin. Jeni était encore jeune, pourtant son corps portait autant de cicatrices que les vieux guerriers. Son jarret droit était marqué d'une demi-lune, là où le Tentateur l'avait happée, au cours de leur rencontre dans les bois automnaux. De nombreuses cicatrices lui barraient désormais les flancs, ainsi que ses épaules. Et sa maigreur n'arrangeait rien. Oui, la fée avait perdue de sa beauté. De beauté ingénue, elle paraissait maintenant être une combattante. Si seulement ces changements physiques l'avaient également été moralement, la Fée aurait abordé cette rencontre beaucoup plus paisiblement. Mais pourquoi son imbécile de corps ne cessait-il de trembler ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bon baiser de "Pearlqueen" (prio Jeni / astaroth)   Lun 4 Jan - 17:05

Pearlqueen
Membre
avatar

Messages : 660
Pan : 114
Date d'inscription : 19/11/2013
Age : 26

Feuille de personnage
Age: 10 ANS 1/2
Légende:
Relationship:


 

Bon baiser de "Pearlqueen"...
Priorité Jenifael

 
Je m'étais engouffré dans le sanctuaire et je ne pensais pas tomber sur Jenifael ... La petite fée, si naive, si fragile. La fée qui avait fait disparaitre Hashatan la fée qui avait enlevé le fils né de souffrance.
Quel ironie la voila au fond du sanctuaire face à moi, couverte de cicatrice, pas belle à voir amaigris et sans musculature. Ce n'est pas bien de ce laisser aller, car quand il faut ce défendre il faut de la force. Et moi j'avais gardé mon corps affuté, malgré un peu de rondeur qui c'était formé grâce à Mephisto pour la futur naissance de notre enfant. J'avais encore de la vivacité n'étant que dans les tout premier mois de ma gestation. Mais il fallait que je fasse attention quand même.
Je ne pus m’empêcher de ricaner doucement quand je vis la grise face à moi, son corps tremblotant par moment:

-Tiens, tiens, tiens... Mais qui est là ? Jenifael en personne. On dit que tu as fait naitre un beau petit être ! Mais où est-il ? Tu la pas abandonné quand même, le pauvre quel mauvaise mère tu fais.

Un petit sourire narquois au coin de mes lèvres. Pauvre Jeni, tu ne sais pas qui est en face de toi. La Pearl que tu as vu avait encore un minimum d'humanité, la Pearl que tu as accompagné au volcan avait même eu un léger regret as t'envoyer là - bas. Mais c'est finis maintenant, la vrai Pearl était là. La dame de pique est de retour et cela grâce à Mephisto, il ma ouvert les yeux, il ma montré que j'avais gâché une partie de ma vie. Que je devais avoir confiance en moi, que je devais être moi, la fille des Enfers...
Je secoua la tête de gauche à droite avant de reprendre:

-Pauvre Jeni... Si naive...  J'aurais presque envie de pleurer, d'avoir pitié pour toi, et ta vie!

J'étais légèrement déçu que son fils ne soit pas là, il fallait que je le vois. Pour moi . Il me fallait un peu de son sang . Il me le fallait, pas pour Pandore non. Pour moi . Pour ma vie. Cela sera une concrétisation, il le fallait, le Sha me l'avait demander. Et il fallait que je réussisse. A tout prix et rien, ni personne ne m’arrêteras. J'utiliserais tout les moyens possible, tous sans exceptions.
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bon baiser de "Pearlqueen" (prio Jeni / astaroth)   Dim 10 Jan - 15:44

Jenifaël
Membre
avatar

Messages : 532
Pan : 102
Date d'inscription : 24/11/2013
Age : 23

Feuille de personnage
Age: 9 ans (mai)
Légende:
Relationship:

Jeni inspira profondément. Ca n'était plus qu'une question de temps désormais. Déjà, la fragrance piquante de la Vipère envahissait les lieux. Déjà, le claquement de ses sabots résonnait sur les paroi, faisant écho aux battements affolés de son cœur. Déjà, son ombre grandissait, occultant le scintillement joyeux des joyaux. Rien d'étonnant à cela. La Vipère happait toute joie à ceux dont l'existence la frôlait. Même les pierres radieuses n'avaient pu résister à sa sombre aura. Amères pensées que la Blanche eût à peine le temps de faire taire, avant que la Dame de Pique n'entre dans son champs de vision.

Durant ses nuits d'insomnies, lorsque la peur des cauchemars la tenait éveillée, la libellule s'était souvent figurée cette rencontre. Elle avait imaginé la robe brune de Pearlqueen, si sombre qu'elle reflétait à merveille l'âme vile qui habitait son corps. Pourrie jusqu'à la moelle. Elle avait ressentie de la colère, de la rancoeur, de l'angoisse aussi, un peu, en évoquant la renégate. Et pourtant, alors même que ses yeux se posaient sur l'ombre de la paria, elle ne savait plus que penser. Devait-elle la mépriser ? La haïr ? La plaindre ? Elle qui avait trahis les siens pour la Déesse Félonne. Elle qui avait choisi le mal, au détriment du bien ? Condamnée à errer à jamais entre deux mondes. Rejetée et détestée par les mortels. Utilisée en tant que pion par le ciel... N'était-ce pas elle, dont l'Univers devait avoir pitié ? La Vipère, et non la Libellule, qui se débattait comme elle le pouvait dans cette bien trop âpre pour elle ? Encore un peu, et Jeni aurait sincèrement plaint la Brune. Elle qui ne connaîtrait jamais que la solitude et la destruction, en lieu et place d'amour et d'affection. Peut-être devrait-elle même la remercier quelques part. Car sans elle, jamais elle n'aurait eût son petit prince. Un mal pour un bien en un sens.

L'émail changea bien vite d'avis, lorsque le ricanement méprisant de la traîtresse grésilla à ses oreilles. Non, décidément, Pearlqueen ne méritait pas sa compassion, ni son pardon. Elle ne méritait que dégoût, rejet, mépris. Ce même mépris qu'elle lisait dans les prunelles sournoise de la parjure. La brune se jouait d'elle. Encore. Elle riait d'elle. De son innocence brisé. De ses rêves calcinés. Une vague de colère gronda en elle, tandis qu'elle tenait bon, refusant de ployer sous l'injure. Et pourtant, ses joues brûlaient. Et pourtant, l'envie de fuir la prenait. Jeni voulait fuir. Voulait partir. Oh, comme ce rire la faisait se sentir pitoyable ! La jument ne céda pas à son instinct pourtant. Elle resta ancrée, droite et fière, défiant du regard celle qui l'avait bernée.

Et lorsque la misérable évoqua son enfant, ce ne fût plus de honte, mais bien de rage que ces joues s'enflammèrent. La baie n'avait pas le droit, d'évoquer ainsi Astaroth. De souiller son existence de sa langue fielleuse. « Ne t'avise pas de parler de mon fils » gronda la fée. La voix cristalline, se faisait menaçante. Ses prunelles si douces s'aiguisaient. Jeni n'avait jamais été forte. Ni belliqueuse d'ailleurs. Sa délicatesse naturelle ainsi que sa faible constitution ne l'avaient jamais destinée à être une combattante, mais bien une proie. Mais la Vipère semblait ignorer, que même la biche se révélait redoutable lorsqu'il s'agissait de protéger si petit. Il en était de même pour la Blanche. Pour l'amour d'Astaroth, elle se sentait de taille à en découdre, quitte à s'y briser les ailes. Personne ne toucherai jamais à son fils. Ni Pearlqueen. Ni les Pandorians. Ni personne. Elle ne les laisserait pas faire. Elle se battrait jusqu'à son dernier souffle, pour que son petit prince puisse vivre en paix.

Et voici que la traîtresse continuait. Et voici qu'elle l'outrageait. Encore. Mais sans succès. Jeni ne frémît pas une fois sous le venin de ses paroles. Elle se savait meilleure qu'elle. La Libellule savait, au plus profond de son être, que le seul être méprisable dans cette caverne n'était autre que la Brune. Le pantin de Pandore. « Garde donc ta pitié, tu en auras besoin, lorsque Pandore t'abandonnera. Car tu fais partie de ses serviteurs n'est-il pas ? ». Les oreilles plaquées sur sa nuque, la posture menaçante, Jeni aurait presque pu paraître effrayant, si l'on occultait son corps bien trop frêle. Sans hésiter, la Blanche s'avança vers Pearlqueen, ne s'arrêtant que lorsqu'elle sentît son souffle fielleux souiller son visage. « Oh tu te crois si forte, toi qui as tourné le dos aux tiens pour rejoindre la Félonne. Mais méfie toi Pearlqueen, car vous êtes loin d'être invincibles. Bien au contraire. Tu me méprises. Tu me penses faible. Peut-être le suis-je. » Elle marqua un pause, un sourire presque carnassier sur ces lèvres tendres. « Mais tu oublies que c'est par mon fait que votre cher Haschatan n'est plus. L'arme ultime de Pandore, détruite par la naïve Jenifaël que tu dédaignes tant... » La Blanche s'avança encore, jusqu'à ce que son chanfrein effleure celui de la Brune. « Alors dis moi Pearlqueen, qui de nous deux est la plus faible ? » susurra-t-elle, avec un grand sourire. Sa voix ne tremblait plus depuis longtemps, la peur remplacée par une terrible colère mais aussi la joyeuse satisfaction d'humilier la Vipère.

Jeni recula alors de quelques pas, afin de pouvoir apprécier pleinement la réaction de la jument. Mais alors que ses prunelles suivaient les contours de la traîtresse, un détail la fît tiquer. Les flancs de la baie affichaient un léger renflement qui ne pouvait être causé que par une seule chose : la présence d'un petit être dans ses entrailles. Ainsi Pearlqueen attendait un enfant. Fort bien, voilà qui pourrait servir ses intérêts. Le regard de la Blanche se durcît encore, lorsqu'elle conclût « N'approche pas mon enfant, n'ose même pas évoquer à nouveau son existence ou que les Dieux m'en soient témoins, j'arracherai le petit être que tu portes en toi et ferai brûler son cadavre dans les feux de Nosvorath. ». Et elle se tenait là. Majestueuse. La Dame Blanche vengeresse. Prête à en découdre. Prête à tout, pour protéger son enfant. Ou lorsque l'agneau devient lion.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bon baiser de "Pearlqueen" (prio Jeni / astaroth)   Dim 10 Jan - 21:12

Pearlqueen
Membre
avatar

Messages : 660
Pan : 114
Date d'inscription : 19/11/2013
Age : 26

Feuille de personnage
Age: 10 ANS 1/2
Légende:
Relationship:

Je ne pouvais m'empêcher de la regarder de haut en bas, d'un air hautain, au dessus d'elle. Si faible, elle est si faible. Courageuse mais si naïve... Jenifael la fée brisée. Et pourtant derrière mes mots, elle semblait ce relever avoir un regain de confiance, de rage. Et cela quand j'ai parlé de son fils...
Oui c'est logique, instinct maternel. Mais elle ne pourra pas le protéger toujours, oh cela non... Un jour, il fera face à des Pandorians. Oui un jour, c'est sa destinée...
Un petit sourire narquois sur mon visage, heureuse de la voir sortir de ses gonds.

-Tourner le dos au miens ? Où est ce que tu as vu que j'appartenais à quelqu'un, que vous étiez important à mes yeux ?

Je secouais la tête de gauche à droite de désespoirs, elle n'avait rien compris encore. J'avais toujours voulu rencontrer Pandore et l'aider dans ses actions. Des mes premiers pas ici, j'avais rencontrer l'Obscur au temples du vent, il m'avait dit que je n'étais pas encore prête, et cela c'était finit par une bagarre et cette cicatrice qui orne encore ma cuisse et qui l'ornera à jamais. Mais maintenant je suis là pandorian, et aussi lié par un pacte de sang à Mephisto, étant sa Reine et lui mon Roi. Je sentais que notre liaison allait nous porter haut.
Froide, hermétique à ses paroles plus sure qu'avant je lui répondis :

-Oui bravo tu as réussi à faire disparaître Hashatan mais tu n'es pas la seule... Son âme principal a du faire le plus gros travail en rejetant son hôte ainsi, tu as juste accélérer le processus... Tout simplement...

Je m’arrêta un instant, la fée s'approchait elle n'avait pas peur, collant presque son chanfrein au miens. Je ne bougeais pas d'un milimètres, aucune craintes d'elle, aucune... Elle finit par reprendre un peu ces distance, penchant la tête légèrement sur le côté avec un air effrayant et en ricanant, faisant un pas en avant :

-La faible ici, c'est toi, et ce sera toujours toi et cela à jamais... Tu n'es que poussière.

Ronflant des naseaux, l'écho se répandit dans la grotte. Je la voyais observer mon ventre très légèrement déformé, et elle lança des mots croyant m'inquiéter, me faire trembler.
Je ne pus m'empêcher de sourire, elle pensait me toucher, mais je n'ai plus d'âme plus rien, et qu'elle essais d'approcher le futur enfant. Mephisto ce fera un plaisir de lui assener des coups qu'elle n'oublieras pas . M'avançant toujours plus prêt d'elle, toujours plus dangereusement :

-Tu peux vouloir garder ton fils en paix ! Mais tu sais très bien qu'il n'aura aucun instant de répit. Il sera la chose à abattre. Et je te promet, que celui que tu crois pouvoir jeter dans le feu de Nosvorath, ce sera lui qui porteras le coup de grâce. Le digne enfant de Pearlqueen et Mephistopheles...


C'était mon tour de la défier du regard, m'étant avancé comme elle l'avait fait auparavant. Puis je m'approcha murmurant :

-Alors allons-y petite Jeni, que la partie commence...

Subitement, je lui attrapa l'oreille gauche... Secouant de gauche à droite furieusement quelques secondes, pour relâcher presque aussitôt. Juste pour montrer que le jeu commençais.
Reculant de plusieurs pas dans la foulée, la regardant droit dans les yeux. L’atmosphère était tendue, mais cette rencontre était inévitable, c'était sur qu'elle n'avaient apprécié ma tromperie, mais c'était ainsi, c'était le destin.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bon baiser de "Pearlqueen" (prio Jeni / astaroth)   Dim 10 Jan - 21:12

Pandore ~ Syölen
Membre


Messages : 743
Pan : 1983
Date d'inscription : 04/07/2010

Feuille de personnage
Age:
Légende:
Relationship:

Le membre 'Pearlqueen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Combat' :

______________________
Dans ce long silence, je fuis ma propre décadence.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bon baiser de "Pearlqueen" (prio Jeni / astaroth)   Dim 24 Jan - 15:18

Jenifaël
Membre
avatar

Messages : 532
Pan : 102
Date d'inscription : 24/11/2013
Age : 23

Feuille de personnage
Age: 9 ans (mai)
Légende:
Relationship:

Et la voici qui souriait. Encore. Comme si elle n'avait cure de rien. Comme si rien ne pouvait l'atteindre. Elle souriait, horripilante narquoise. La Vipère ne la croyait pas. Elle ne la pensait pas capable de mettre ses paroles à exécution. Elle était la petite fée, après tout. La libellule pourchassée par les Pandorians, trompée par Discord, dupée par ses soins... La douce Jenifaël, incapable de causer le moindre mal, c'était ainsi que Pearlqueen la voyait. En un sens, elle n'avait pas tord. L'ancienne Jeni aurait capituler, mêlant du miel à ses paroles afin d'éviter tout conflit. L'agneau aurait cédé face à la Vipère. Mais la brune oubliait une chose importante. De taille. Elle n'était plus la même. Depuis leur rencontre précédente rencontre, l'Ivoire avait grandît, murît. On ne lui avait pas laissé le choix. La Blanche avait connu des souffrances que peu de mortels auraient pu endurer. Elle avait été trompée, violée, blessée, pourchassée. Allant même jusqu'à mettre au monde un être contre-nature. Une abjection. Un monstre, pour l'amour de qui elle avait changé. Bien déterminée à protéger sa vie, si précieuse. Pour l'amour de ses prunelles fauves, la Dame Blanche était prête à tout. Quitte à y perdre son âme. Quitte à tâcher de sang vermeil sa robe immaculée. Mais cela, Pearlqueen, l'ignorait. Elle ne savait, à quelle point sa trahison l'avait changé.  «  Tu es une mortelle, Pearlqueen, que tu le veuilles ou non. Tu auras beau commettre des crimes atroces, du sang écarlate courre dans tes veines. Et soit bien avisée, que même si tu l'oublies, Pandore , elle, ne commettra pas cette erreur. Tu n'es qu'un pion à ses yeux, Pearlqueen, ni plus ni moins ». Oh, si seulement cette déclaration pouvait faire disparaître ce sourire méprisant de ses lèvres ! Que sa vue pouvait l'agacer.

Mais, comme elle pouvait s'y attendre, ses paroles n'eurent aucun effet. La Dame de Pique demeura égale à elle-même. Hautaine, sournoise, froide et dure. A tel point que Jeni se demanda si elle était bien mortelle après tout. Si elle n'était pas une autre abomination crée par la Félonne. Un être fait de chaire et de sang, mais incapable de ressentir la moindre émotion. A l'image d'Haschatan. Et pourtant, même lui, le roi des démons, avait été en mesure d'aimer. Même si ses sentiments, bien trop pures pour l'être vil qu'il avait été, avaient causé sa perte.  Et la brune continuait, tournant en dérision ses paroles. Refusant d'accepter que la fragile créature qu'elle était avait précipité la chute du terrible Tentateur. Oh certes, il y avait du vrai dans ces paroles, Ashes avait joué un rôle prépondérant dans la destruction du Démon. Mais de là à minimiser ses propres actions, c'était se voiler la face. Pearlqueen s'aveuglait, de cela la Blanche en était certaine. Seul un aveugle pouvait suivre Pandore de son plein grès. A moins qu'il ne s'agisse de folie. De toute façon, au regard de ses actions, la Vipère devait être l'un et l'autre...

Et la voilà qu'elle continuait ses diatribes embuées d'aveuglement. Elle la traitait de faible, croyant faire face à l'ancienne Jeni. Quelle arrogance ! La fée n'en revenait pas. Mais à nouveau, l'émail garda le silence. Il ne servait à rien de vouloir résonner la brune, elle était une cause perdue. La Libellule demeurait immobile, observant Pearlqueen sans mot dire. Ses mots emplis de fiel ne la touchait pas à vrai dire. On ne peut prêter aucune valeur aux paroles d'une folle à lier. Et c'était tout ce qu'était la Bai à ses yeux. Une hystérique, ayant voué allégeance aux ténèbres pour une obscure raison.

Pourtant, lorsque la traîtresse évoqua à nouveau Astaroth, la fée sentît à nouveau son sang bouillir dans ses veines. «  Je ne vous laisserais pas faire. Vous n'aurez jamais mon fils », gronda-t-elle, les oreilles plaquées contre sa nuque. En cet instant, Jeni n'avait plus grand chose à voir avec la petite fée qu'elle avait été, quelques instant encore auparavant. Ses fines oreilles disparaissaient dans les crins argentés de sa nuque ; ses yeux d'obscidienne, si doux, lançaient des éclairs ; ses naseaux duveteux étaient plissés tandis que sa bouche tendre se tordait en un rictus menaçant. Ses sabots d'airains claquaient sur le sol humide de la grotte. Ses longs crin d'argent fouettaient rageusement l'air. Jamais Pearlqueen, ni aucun autre Pandorian, ne toucherait jamais à un seul crin d'Astaroth. JAMAIS. Elle était prête à en découdre s'il le fallait.

L'ire de Jeni était telle, qu'elle ne marqua qu'une brève pause, lorsque Pearlqueen révéla la parenté de son enfant. Si elle n'avait pas été dans une telle rage, la jument aurait sans doute hoqueté. Elle se contenta de plisser ses yeux furieux. Ainsi, la Vipère portait l'enfant de Mephistophélès. Cette révélation alarma la Dame. Cela ne faisait que corroboré son diagnostic sur l'équilibre psychique de la Brune. Folle qu'elle avait été de s'être offerte à un démon ! Mais là n'était pas le plus inquiétant. Pearlquee était dérangée mais loin d'être invincible, ce qui serait loin d'être le cas de son enfant. "Tu es folle", souffla-t-elle attérée.

L'immaculée était loin d'être idiote. Malgré toute la tendresse qu'elle portait à son fils, elle n'avait pas manqué d'observer des « étrangetés » chez lui. Sa croissance fulgurante, son esprit acéré, sa force décuplée. Mais le pire, était sans conteste la sauvagerie qu'elle lisait parfois dans ses yeux, dans ses mouvements, et qui ne lui rappelaient que trop bien son père, le feu-roi des démons. Oui, Jeni avait peur, parfois. Peur d'avoir engendrée le pire monstre que l'île ait jamais connue. Peur de ne pas parvenir à lui enseigner le bien. Peur de le voir se retourner contre elle et contre tous les mortels. Peur enfin, d'être dans l'obligation de l'arrêter, et de ne pas en être capable. Mais quand elle pensait, à la bonté qu'elle lisait en lui, ses angoisses se calmaient. Jamais Astaroth ne deviendrait la machine de guerre dont Pandore avait tant rêvé. C'était impossible. Elle était sa mère après tout. Oui mais, qu'en serait-il de l'enfant de Pearlqueen ? Lui ne connaitraît jamais le bien. Il serait endoctriné dès le plus jeune âge, voué à la destruction. Voué, à abattre Astaroth. Cette pensée fît frissonner la Blanche. Cela ne se pouvait. Elle ne pouvait laisser une telle chose se produire. Oui, mais que faire ? Tuer Pearlqueen ? C'était impossible. Elle était affaiblie, frêle, tandis que la brune semblait en pleine forme. Alors quoi ? Attendre que le poulain naisse pour l'éradiquer après seulement quelques heures de vie ? Non, elle n'en serait pas capable. Alors quoi ?

Jeni en était là de ses réflexions lorsqu'une fulgurante douleur à l'oreille la fît crier. Pearlqueen, ayant profité de son moment d'absence, s'était saisie de son oreille et la secouait sauvagement. La Blanche tenta bien de se dégager, sans succès. Elle eût beau protester, rien n'y fît. La Vipère tenait fermement entre ses crocs la chaire meurtrie. Des larmes douloureuses brouillèrent la vue de la libellule. Encore une fois, elle se montrait faible, incapable de se défaire de l'emprise de la brune. C'était si...si injuste ! Elle voulait être forte. Pour Astaroth. Pour Ashes. Elle ne voulait plus être une victime, plus jamais. Et la jument vît rouge. Oh, comme elle haïssait Pearlqueen. Elle, qui lui démontrait une fois encore, qu'elle n'était rien. Juste une faible créature, incapable de se défendre. Comment espérait-elle défendre son fils dans ses conditions ? Elle n'avait pas le droit d'être faible ! Elle devait être forte. Pour elle, pour eux. Alors, lorsque la Dame de Pique relâcha son étreinte, la libellule ne perdît pas une seconde. Elle projeta son antérieur vers son épaule. De toutes ses forces.


Dernière édition par Jenifaël le Ven 25 Mar - 11:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bon baiser de "Pearlqueen" (prio Jeni / astaroth)   Dim 24 Jan - 15:18

Pandore ~ Syölen
Membre


Messages : 743
Pan : 1983
Date d'inscription : 04/07/2010

Feuille de personnage
Age:
Légende:
Relationship:

Le membre 'Jenifaël' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Combat' :

______________________
Dans ce long silence, je fuis ma propre décadence.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bon baiser de "Pearlqueen" (prio Jeni / astaroth)   Mar 26 Jan - 13:21

Pearlqueen
Membre
avatar

Messages : 660
Pan : 114
Date d'inscription : 19/11/2013
Age : 26

Feuille de personnage
Age: 10 ANS 1/2
Légende:
Relationship:

Je ne put m'empêcher de contenir un petit rire à l'entente de ses premières paroles. Mortelle oui, ma belle et alors c'est ce qui étais excitant aussi jouer avec la mort, la provoquer. Elle pouvait dire encore et encore que j'étais un Pion mais si je meurs son fils Mephisto me suivra et ça Pandore ne s'y était pas attendu. Et cela fait de moi un pion différent à certain... Et cela personne ne le sait, et maintenant que le pacte de sang est scellé personne ne peut rien y changer...
Froidement je lui répondis :

-Jeni, jeni, Jeni... On en reparleras très bientôt de tout cela et on verra ce que tu diras de tout cela... J'en suis sure que tu changeras tes paroles....

Alors que je lui tenais fermement l'oreille, je voyais ses yeux s'embuer, des larmes... Plus jamais j'aurais de larmes sur mon visages, moi. J'ai trop pleuré la disparition de Sparrow, de ce traitre, de ce faible. J'ai trop pleuré d'amour et de faiblesse. Ce n'était que de la faiblesse et il n'y en aura plus maintenant j'ai effacé cela de ma vie. La seule faiblesse sera mon fils mais quels faiblesses, car ce sera lui le plus fort, il sera pour moi ma revanche, il sera pour moi la cerise sur le gâteau... Les années ont passées mais je n'avais jamais été aussi bien du haut de mes dix années d'existence...
Alors que j'avais relâcher ma prise, l'argenté lança son antérieur en avant frappant d'un coup léger mon épaule de pleins fouet, j'avais sentis le coup. Elle avait frappé avec sa rage et toute sa force cela ce voyait dans ses yeux. Son regard était remplit d'une étincelle. L’étincelle de la haine.
Le liquide rougeâtre s'écoulait doucement le long de mon membres, avec son coup elle m'avait fait une belle plaie, mais rien de bien grave. Un petit sourire au lèvres s'afficha une nouvelle fois, je sentais bien que cela l'énervait.
Avant de rajouter ironiquement :

-Bravo tu m'as touchée... Mais c'est tout ce dont tu es capable ?

Je soupira plantant mon regard droit dans le siens avant de reprendre :

-Je serais toi, je fuirais encore une fois... C'est tout ce dont tu sais faire de toute façon. Sur cela tu peux te vanter d'être la meilleure, au moins tu apprendra correctement cette faculté à ton enfant...

Des paroles qui piquent, qui provoquent. Je me tenais droite face à elle, les muscles tendus un ronflement nerveux s'échapper de mes naseaux. Elle pouvait prôner la folie, mais je m'en contre fichait pleinement. J'avais les idées bien claire, enfin de mon avis personnels, après vu de l'extérieurs, ils pensent ce qu'ils veulent. Ce qui compte c'est ce quoi je pense de moi. Et je n'ai jamais été aussi bien dans ma peau que maintenant. Oui maintenant....

-Alors que fais tu, ma belle ? Tu t'en vas ou tu compte rester là à prendre la raclée de ta vie?

Je fis un pas en avant, qu'allait telle faire? Faire face ? Où bien tourner les talons...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bon baiser de "Pearlqueen" (prio Jeni / astaroth)   Mar 16 Fév - 11:25

Samaël
Administratrice
avatar

Messages : 6206
Pan : 395
Date d'inscription : 13/06/2010
Age : 22

Feuille de personnage
Age: 16 ans (stop Nov. 2014)
Légende:
Relationship:

[Petit up]

______________________
QUOD ERAT DEMONSTRANDUM.
« C'était les grincements d'une machine qui n'éprouve pas de sentiment. C'était les hurlements sourds d'un cœur éprouvé par la complexité du monde, et qui, avec une certaine innocence, se fermait à lui pour ne vivre que sur une terre matérielle chevauchée par un ciel dont l'infinité avait une fin. »
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://falonasynae.forumactif.com
MessageSujet: Re: Bon baiser de "Pearlqueen" (prio Jeni / astaroth)   Dim 10 Avr - 1:08

Gayrfressa
Modératrice
avatar

Messages : 2128
Pan : 312
Date d'inscription : 16/02/2014

Feuille de personnage
Age: 11 ans (Octobre)
Légende:
Relationship:

[Up]

______________________


Une citation pour la route accompagnée d'une Fraise-sucette:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bon baiser de "Pearlqueen" (prio Jeni / astaroth)   

Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le baiser de la femme serpent
» [Coulisses] Le baiser de la dame [Arthur]
» le baiser flambé de Pomme
» Le baiser au Moyen-Age
» Après le 4eme baiser...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Falöna Synaë :: Elariä le sanctuaire divin-